C'est le passé et le présent qui se mélangent pour former la passionnante histoire culturelle de notre antique cité, tournée irrémédiablement vers l'avenir…
Ces "billets", pour amoureux d'Anduze, n'en sont que quelques modestes reflets.

3 juillet 2011

Trois artistes, trois univers, un lieu : les Casernes (salle Ugolin)

Sous ces magnifiques voûtes du XVIII ème siècle, la Municipalité  d'Anduze est ravie d'accueillir trois artistes aux techniques différentes mais tous inscrits dans les Arts Contemporains avec talent.
Honneur aux dames avec la présence de Béatrice Migliore qui nous montre aujourd'hui le fruit du travail d'une artiste qui ne cesse d'évoluer dans sa façon d'appréhender son environ-nement, avec pour résultat une peinture à la limite de l'abstraction dont la douceur des lignes très épurées met en valeur la subtilité des tons employés, montrant ainsi un véritable don de coloriste.
Notre deuxième peintre, Guy Covelli, n'est plus a présenter tant sa grande réputation le précède partout où il va accrocher ses tableaux. En dehors du fait que nous admirons tous sa parfaite maîtrise de la technique du couteau et l'harmonie de ses couleurs, qui ont fait sa renommée non seulement locale mais bien nationale et internationale, je voudrais insister sur les qualités humaines de cet homme tout en simplicité et en gentillesse. Elles viennent souligner une maturité artistique indiscutable.
Pour accompagner ces deux différents styles picturaux de qualité, le sculpteur Ron Gourvès a accepté mon invitation à venir partager l'affiche de la troisième édition de ce rendez-vous annuel. Avec ses sculptures en bois de différentes essences, résultats d'un échange passionnel entre cette matière noble et la créativité de l'artiste, Ron nous propose d'entrer dans son univers original et mystérieux, ouvert à toutes les interprétations de notre propre imaginaire. Je parle du père de Maëla au présent, car si il nous a quitté prématurément il y a quelques semaines, il continue et continuera toujours d'exister à travers ses œuvres ; c'est le grand privilège des créateurs, quelle que soit leur discipline. Avoir eu la volonté de conserver sa participation à cette exposition, à laquelle il se faisait une joie de présenter son travail, est tout à l'honneur de cette jeune étudiante de dix huit ans et nous en sommes très touchés.
Aussi, dans ces circonstances particulières et avec l'assentiment de Béatrice et de Guy, la commission culturelle d'Anduze dédit cette belle exposition 2011 à la mémoire de Ron.

Aucun commentaire: