C'est le passé et le présent qui se mélangent pour former la passionnante histoire culturelle de notre antique cité, tournée irrémédiablement vers l'avenir…
Ces "billets", pour amoureux d'Anduze, n'en sont que quelques modestes reflets.

12 mai 2012

Magnifique Quatuor Debussy…

Vendredi 4 mai 2012 : quelle soirée mes amis !

Nous savons déjà depuis longtemps l'attraction que suscite notre grand temple pour les musiciens, tout en exerçant une certaine inquiétude quant à son immense volume et la propagation d'une résonance difficilement maîtrisable. Eh bien l'un des plus grands quatuors à cordes internationaux actuels décida de relever ce défi en choisissant le Monument Historique anduzien pour clore de façon magistrale sa tournée avec son "programme Chostokovitch".
L'œuvre originale de ce grand compositeur Russe du vingtième siècle est venue exacerber le talent et la complicité des quatres artistes hors normes formant le célèbre Quatuor Debussy, nous permettant ainsi d'assister à l'une des plus belles prestations musicales données dans notre cité. Mais le succès de ce moment privilégié est sans aucun doute dû aussi à la conjonction heureuse de différents éléments qui contribuèrent à cette performance artistique.
D'abord l'organisation même de l'événement, faîte par l'équipe professionnelle du Cratère d'Alès. Efficacité notamment en matière logistique, toujours adaptée judicieusement au lieu pour en tirer le meilleur sans pour cela en dénaturer l'atmosphère atypique, ici en l'occurrence relevée par un jeu de lumières particulièrement soigné.
Ensuite le public, paramètre essentiel bien sûr pour l'organisateur et les artistes. Dans le cas présent nous avons eu la chance d'atteindre une jauge formidable estimée entre 230 et 250 personnes. Une affluence à l'échelle de l'événement et… du lieu ! Car n'oublions pas notre petit problème de son : une part de ceux-ci a été "absorbée" par le nombreux public, celui-ci participant ainsi sans le savoir à la qualité acoustique de ce concert exceptionnel. Pari donc largement gagné pour ces "quatre garçons dans le vent" dont les carrières, en groupe ou individuelles, nous réserveront encore à n'en pas douter quelques bonnes surprises !

Aucun commentaire: