C'est le passé et le présent qui se mélangent pour former la passionnante histoire culturelle de notre antique cité, tournée irrémédiablement vers l'avenir…
Ces "billets", pour amoureux d'Anduze, n'en sont que quelques modestes reflets.

7 août 2012

"Anduze fantastique" : quelques lignes d'un vieil ami…

" Morbleu ! Aujourd'hui septième jour d'août il ne vous reste que tout juste un mois, écrivains aux plumes enchantées, pour faire crisser celles-ci sur vos parchemins et nous conter en quelques mots bien choisis vos histoires inédites et… fantastiques !
Le temps passe vite, n'est-ce pas ? Je devine vos mines blafardes malgré la présence d'un soleil de plomb, car sans doute avez-vous été trop longtemps exposés aux rayons lunaires des nuits magiques cévenoles… Vos yeux sont cernés de les avoir trop écarquillé devant les spectacles féeriques ou les visions maléfiques rendus enfin visibles par votre imaginaire libéré.
Oh je sais ! Plusieurs d'entre vous ont déjà eu leurs entrées dans ces univers parallèles, des laissez-passer accordés en récompenses pour la haute fréquence de leurs voyages et des amitiés inavouables nouées avec les lutins, farfadets ou gnomes ! Mais que les autres candidats se rassurent, même les plus humbles, car chacun d'entre vous possède sa propre clef pour ouvrir la porte de ces mondes différents. Fréquemment perdue depuis longtemps, il suffit souvent de remonter simplement les méandres de sa mémoire d'enfant pour la retrouver.
Seulement attention, une fois de retour de ces proches ou lointains lieux merveilleux, quelques-uns insoupçonnés et habités par des êtres extraordinaires mais aussi par des créatures abominables, n'oubliez pas d'en refermer soigneusement les battants secrets …à double tours ! Eh oui, malheureusement, vous et moi savons bien que depuis des temps immémoriaux jusqu'à aujourd'hui l'Humanité paye très cher le manque de vigilance de certains en laissant la possibilité à des monstres nombreux et variés de pouvoir envahir votre espace…
A propos d'espace, un dernier mot avant de regagner le mien : ce n'est pas un hasard si la grande sagesse du jury de ce concours a permis le choix du 7 comme date butoir de remise des précieux textes le mois prochain ; le caractère magique bien connu de ce nombre protégera ses membres de toutes tentatives de sortilèges et autres charmes. Vous savez que l'on est jamais assez prudent en ce domaine ! "
Le Diable boiteux

Aucun commentaire: