C'est le passé et le présent qui se mélangent pour former la passionnante histoire culturelle de notre antique cité, tournée irrémédiablement vers l'avenir…
Ces "billets", pour amoureux d'Anduze, n'en sont que quelques modestes reflets.

15 novembre 2012

Histoire et généalogie…

La venue à Anduze de l'Association des Chercheurs et Généalogistes des Cévennes (ACGC) me permet d'écrire quelques mots sur cette véritable science ayant pour objet la détermination de l'origine et la filiation des personnes et des familles. Différentes directions peuvent être prises dans cette recherche, portant des noms savants comme la lignée agnatique – l'ascendance mâle d'une personne – ou la lignée cognatique – ascendants ou descendants ne portant pas le même nom.
Pratiquée essentiellement par de simples passionnés, à titre personnel ou associatif, la généalogie est aussi une profession à part entière, sollicitée régulièrement par les notaires en charge d'une succession et dont les ayants droit restent à déterminer. Pour tous ces chercheurs l'accès aux registres et autres archives publiques n'est autorisé que si ces documents ont plus de 75 ans, sauf bien sûr pour les membres des familles concernées pouvant justifier de leur identité et du degré de parenté.
Plus on remonte dans le temps et plus les recherches deviennent laborieuses, les barrières du "vieux François" manuscrit et quelques fois du latin venant freiner l'enthousiasme lié aux premières trouvailles facilement accessibles et …lisibles ! Evidemment, c'est souvent à partir de ce stade de recherches que l'activité devient passionnante !
Pour illustrer le sujet et rester dans la sphère anduzienne, nous pouvons prendre comme exemple le tableau généalogique des seigneurs d'Anduze.  La vue synoptique de cette famille sur plusieurs siècles a l'avantage, peut-être mieux qu'un livre d'histoire, de nous montrer en un coup d'œil pourquoi elle fut si puissante dans le Moyen-âge languedocien d'alors : grâce à ses nombreuses et diverses alliances avec d'autres grandes Maisons, concrétisées par des mariages "stratégiques"…

Aucun commentaire: