C'est le passé et le présent qui se mélangent pour former la passionnante histoire culturelle de notre antique cité, tournée irrémédiablement vers l'avenir…
Ces "billets", pour amoureux d'Anduze, n'en sont que quelques modestes reflets.

11 juillet 2015

Cratère Surfaces à Anduze : une première réussie !

Du 29 juin au 4 juillet 2015 s'est tenu le désormais célèbre Cratère Surfaces, festival des Arts Vivants, organisé par la scène nationale du Cratère Théâtre d'Alès. Sollicitée cette année pour la dix septième édition avec Alès, Brouzet-les-Alès, Seynes et Vézénobres, Anduze a répondu favorablement à la première participation de la commune à cette grande fête.

Mais avant d'en dire quelques mots je voudrais revenir sur la soirée inaugurale du 29 juin située au sommet du Mont Bouquet (près de Seynes et Brouzet-les-Alès) où fut présenté devant un public venu nombreux dans ce lieu magnifique – voué d'ordinaire aux seuls parapentistes – un spectacle assez extraordinaire de la compagnie Yoann Bourgeois. "Cavale" est le titre de cette stupéfiante prestation qui nous entraîna dans un monde où la pesanteur n'existe plus… où du moins est totalement contrôlée par deux artistes dont la merveilleuse maîtrise technique d'un trampoline masqué est mise en valeur par la sobriété extrême du décors. Ils sont " locataires " d'un escalier blanc dont nous ne saurons jamais vers quel univers improbable il conduit… Magique !

Pour Anduze ce fut la soirée du jeudi 2 juillet qui permit, entre 18h30 et 0h30, d'assister pour ceux qui le désiraient, et gratuitement, à cinq spectacles différents avec huit représentations en tout (certains furent proposés deux fois à des heures différentes). Dans plusieurs endroits, de la place Notre Dame au parc des Cordeliers, en passant par la rue des Ecoles Vieilles, la rue Peirollerie, la place de la République, la rue Grefeuille, le boulevard Jean Jaurès et la place du Grand Foiral, les artistes se sont succédés. Même la cour du collège Florian fut investie pour un solo de hip-hop de la compagnie Yann Lheureux, ceci grâce à la complicité du principal Didier Montagné dont nous savons tout l'intérêt qu'il porte à la culture.

Je tiens ici à citer, dans le désordre, toutes les autres compagnies qui nous ont fait l'honneur de participer à cette première anduzienne. D'ailleurs, pour l'une d'elles, ce fut aussi une première en France ! Venue de Hollande, il s'agit de Woest qui nous proposa deux fois la fameuse déambulation de la place Notre Dame à celle du Grand Foiral avec… quelques imprévus dans le parcours ! Ensuite la compagnie Scratch où cinq jeunes jongleurs belges plein de fantaisie et de "T.N.T." laisseront certainement quelques souvenirs particuliers à des personnes choisies au hasard parmi le public du parc des Cordeliers… Bravo à "Boris sur les planches" qui, en solo à la place de la République, sut captiver par son adresse, sa faconde et son humour, les nombreux spectateurs de ses deux représentations. Enfin, avec beaucoup de monde au parc et pour le final de cette longue soirée, nous avons eu droit à une formidable "Veillée", organisée par OPUS (Office des Phabricants d'Univers Singuliers), autour d'un feu et de la préparation d'une soupe à l'oignon que malheureusement nous ne goûterons jamais !

Le succès de cette première expérience à Anduze, nous le devons bien sûr d'abord aux qualités indéniables de tous ces artistes passionnés et de leur grande proximité, mais aussi à l'encadrement sans faille de l'équipe organisatrice du Cratère qui a démontré une fois de plus son professionnalisme, rassurant, dans tous les secteurs de cette manifestation hors normes.

Aucun commentaire: