C'est le passé et le présent qui se mélangent pour former la passionnante histoire culturelle de notre antique cité, tournée irrémédiablement vers l'avenir…
Ces "billets", pour amoureux d'Anduze, n'en sont que quelques modestes reflets.

29 avril 2016

Art et Nature à la Bambouseraie…

Chaque année à Générargues, la Bambouseraie invite quelques plasticiens à venir investir ses lieux pour quelques mois. De mars à novembre nous sommes susceptibles de découvrir, au détour des allées du site, les installations éphémères et surprenantes des artistes.

Si « la critique est aisée, l’art est difficile » il n’en demeure pas moins qu’en général et à part quelques exceptions qui confirment la règle pour notre plus grand plaisir, les créateurs dits contemporains utilisent souvent dans leurs réalisations des dimensions spectaculaires pour peut-être essayer de compenser une certaine pauvreté conceptuelle…
Un lieu comme ce jardin remarquable, déjà pratiquement reconnu lui-même comme une œuvre d’art, peut devenir un véritable handicap pour l’artiste. Vouloir s’approprier ne serait-ce que quelques mètres carrés de cet environnement exceptionnel et réussir à attirer l’attention du visiteur sur sa propre création est déjà une belle performance !

C’est le pari gagné de Mireille Laborie qui nous propose sous le titre « Ainsi soie fil » un travail sur le thème de la soie, matière que l’on connait bien puisqu’elle fut longtemps au centre de l’histoire économique des Cévennes. Non, ici point de cocon mais une façon tout à fait personnelle et originale d’aborder ce sujet avec l’installation de la structure élégante d’une grande toile d’araignée au milieu des bambous ! La beauté aérienne de cette architecture très élaborée de fils se prête facilement à toutes sortes de symboles et la conceptrice, dans son argumentation, ne se prive pas de nous les rappeler : créativité, patience, sagesse… Mais la toile c’est aussi le Web qui a révolutionné la communication et l’échange entre les personnes dans le monde entier, avec un revers à la médaille que l’artiste nous précise : « Vécu comme un symbole de liberté, cette immense toile, si l’on n’y prend garde, pourrait bien se révéler un piège… »

Aucun commentaire: