C'est le passé et le présent qui se mélangent pour former la passionnante histoire culturelle de notre antique cité, tournée irrémédiablement vers l'avenir…
Ces "billets", pour amoureux d'Anduze, n'en sont que quelques modestes reflets.

4 mars 2022

Une jolie gravure d’Anduze…

 

Pour son numéro 97 de la semaine du dix-sept au vingt-quatre décembre 1865, Le Journal illustré choisit de mettre en valeur la Porte des Cévennes avec ce joli dessin gravé. Créé en 1864, l’hebdomadaire en noir et blanc de huit pages était un supplément du fameux Petit Journal, quotidien parisien lui-même conçu un an plus tôt et qui deviendra l’un des plus importants journaux de France. A cette époque c’est l’âge d’or de la gravure sur bois et de nombreux grands artistes, comme Gustave Doré, vont collaborer en illustrant cette presse devenue populaire et surtout accessible à tous.
C’est aussi un âge d’or pour Anduze dont les différents pôles d’activités sont encore nombreux et dynamiques, notamment ceux liés à la soie. Ajoutez à cela un environnement exceptionnel et vous aurez le sujet idéal pour un article en deuxième page, signé Jacques Bonus…

« Sur l’une des pentes des Cévennes, si célèbres dans l’histoire par les luttes héroïques des Camisards après la révocation de l’édit de Nantes, s’élève la petite ville d’Anduze, chef-lieu de canton du département du Gard, arrondissement d’Alais.
« Anduze est peuplée de 5,203 habitants. Sa position pittoresque lui donne un aspect des plus agréable. Le Gard ou Gardon, qui coule à ses pieds, a pour digue, de ce côté, une très jolie terrasse formant quai et promenade tout à la fois.
« Si Anduze, comme chef-lieu de canton, ne possède qu’un tribunal de paix, son importance commerciale l’a élevée au rang de beaucoup de chefs-lieux d’arrondissement en France. Anduze a en effet un tribunal de commerce, un conseil de prud’hommes, un consistoire, une brigade de gendarmerie à cheval, etc.
« On y cultive le mûrier et on y élève le ver à soie ; on y file la soie et on en fait d’excellente bonneterie ; on y fabrique en outre du molleton, des chapeaux, de la colle forte, de la poterie, de la chaudronnerie, de la vannerie et du papier.
« Les grains, les bestiaux, les soies grèges, les draperies, sont à Anduze l’objet d’un commerce important.
« Le joli pont que représente notre gravure conduit d’Anduze à l’avenue d’Alais.
« Des hauteurs qui dominent la ville, on a sur les Cévennes et sur le Gardon une vue magnifique.
« Armes : d’azur, au château d’argent donjonné de trois pièces et maçonné de sable. »

Aucun commentaire: